La Programmation Neuro-Linguistique s’occupe de la perception subjective des gens

 

Les gens se différencient par leur manière de vivre certaines situations, de s'aborder eux-mêmes et d’autres gens, de gérer leurs relations, leurs activités professionnelles et le quotidien. Selon la manière dont nous nous percevons nous-même et notre environnement, comment nous pensons, comment nous sentons et évaluons ces sentiments, une même situation peut être perçue comme agréable et bienfaisante, comme lourde et pesante. A cet égard chaque personne crée sa propre réalité, qui est unique a chacun.

 

La Programmation Neuro-Linguistique (PNL) étudie des facteurs qui sont déterminants pour notre perçu et comment nous produisons nos expériences. Autrement dit, la PNL se dédie à l’étude de la subjectivité humaine.

La PNL traite du langage et de la communication

 

Notre quotidien consiste la plupart du temps à communiquer, peu importe la situation - professionnelle ou privée. En plus du langage oral, nos mimiques faciales, nos gestes, notre tonalité de voix et même les silences font intégralement partie de notre communication. Cela signifie que nous ne pouvons pas nous empêcher de communiquer. Quoique nous fassions ou disions, quel que soit notre comportement, nous envoyons constamment des messages à nos semblables.

La PNL s’interroge sur comment le langage et la communication influencent nos pensées et actions. Que disent de nous nos modèles de communication ? Comment sommes-nous perçus par les autres ? La PNL aide à mieux comprendre les processus de communication et contribue à son succès.

La PNL donne accès à des capacités et performances extraordinaires

« Tout ce dont un homme est capable, peut être appris », telle une présupposition de la PNL. L’apprentissage de stratégies, et comment les gens avec des talents ou capacités exceptionnels agissent, est appelé en PNL « la modélisation ». La capacité de modéliser est la clé de la compétence. Elle permet un apprentissage efficace et peut être appliquée dans différents domaines : psychothérapie, pédagogie, économie, santé, sport ou dans des processus créatifs.

La PNL New Code

L'un des co-fondateurs de la PNL classique, John Grinder, avec Carmen Bostic St. Clair et Judith Delozier, a développé le "Nouveau Code" dans les années 1980, car il pensait que la PNL classique avait quelques défauts dans sa conception. Le travail de changement en PNL classique consiste en partie en une estimation consciente des ressources nécessaires pour réaliser un changement, dont on ne peut cependant pas être sûr que le nouveau comportement "désiré" ou la ressource désirée du coaché soit également congruente à 100% pour ce dernier. En effet, dans ce cas, des facteurs ou des expériences plus profonds et inconscients peuvent avoir une influence négative sur le résultat du travail de changement, qui n'a pas pris en compte la conscience et le changement de comportement souhaité ne perdure pas. "Ce n'est pas parce que vous voulez quelque chose que cela veut dire que cela vous conviendra."

Par conséquent, le New Code s'adresse directement à l'inconscient de la personne à coacher ou l'active par le biais de certains processus afin qu'il trouve la meilleure solution possible, la plus congruente et la plus écologique pour la personne à coacher respective et l'intègre directement. Ainsi, le travail de changement n'est pas conscient, mais a lieu à un niveau inconscient et est directement mis en œuvre. Cette approche n'est pas très courante en Suisse, mais elle est très efficace et n'est pas de l'hypnose.

Il convient également de mentionner que la PNL New Code ne remplace pas la PNL classique, mais s'appuie sur celle-ci et est donc une évolution complémentaire.

© 2018 Georg Krause Coaching & Training